Département Essais et Recherche - CEREN
L'expertise au service des opérationnels
Paysage mditerranen illustration CEREN Paysage mditerranen Paysage mditerranen Feu de Fontans (34) Feu de Fontans (34)

Actions DPFM

Caractérisation statistique des régimes de feux de forêt : vers une application aux zones météorologiques du Sud-est de la France

Contexte

Les incendies de forêt sont caractérisés par un grand nombre d'événements de très basse intensité, dont la gestion nécessite une mobilisation limitée des ressources, et peu d'événements extrêmes, dont l'occurrence implique l'intervention et la coordination d'une très grande quantité des moyens disponibles afin de tenter d’y faire face.

Dans la littérature, il existe un quasi-consensus pour dire que ce rapport rang-taille est un rapport puissance (Malamud et al., 1998, 2005 ; Song et al., 2001, 2005 ; Ricotta et al., 2001, 2003 ; Millington, 2003 ; Turcotte, 2004 ; Fiorucci et al., 2006 ; Millington et al., 2006 ; Mangiavillano, 2008). La loi puissance implique le principe de l’auto-similarité, c’est-à-dire que la structuration statistique de la série de données se réitère dans l’ordre des échelles sans évoluer.

Le cas français

De nombreuses analyses sur le sujet ont déjà été conduites dans cette perspective pour des pays très différents (études aux États-Unis, en Italie, en Chine, en Australie, au Japon). Il a semblé donc logique de confronter la base de données Prométhée, qui recense les feux de forêt en France, à la méthode d’analyse de la loi puissance généralement admise (Turcotte et Malamud, 2004). Jusqu’à récemment, il n’existait en effet aucune application sur le cas de la France (Mangiavillano, 2008).

Pourtant, les données sont assez anciennes (depuis 1973), nombreuses (≈ 100 000 feux recensés), souvent plus précises que celles qui sont utilisées à l’étranger (taille minimale ≈ 0,0001 ha), et couvrent un territoire assez vaste (le Sud-est méditerranéen français soit trois régions et quatorze départements sur environ 80 000 km²).

Un risque statistique par "zone météorologique"

Dans l’objectif d’affiner encore la compréhension des régimes incendiaires dans les Sud-est de la France, nous nous proposons de confronter les méthodes statistiques récemment développées au sein de l’UMR 6012 ESPACE du CNRS (en partenariat avec le Centre d’Essais et de Recherche de l’Entente) au zonage météorologique couvrant le Sud-est français (Météo-France) qui sert quotidiennement de maillage au calcul du risque incendie (fig.1 ci-dessous).

L’intérêt est donc double pour la compréhension du phénomène feu de forêt : fondamental tout d’abord en faisant évoluer encore la pertinence de la notion de risque statistique (Mangiavillano, 2008); opérationnel ensuite en offrant l’opportunité d’une plus grande complémentarité entre, d’une part, cette modélisation statistique du risque et, d’autre part, les paramètres climatiques enregistrés pour chaque zone (température, vent, précipitations, etc.) et les indices de risque qui en sont dérivés (IFM par exemple).

Actions DPFM fig1

Actions 2010

  • Un développement des méthodes de traitement des données a été conduit
  • Un vacataire (3 mois) a été encadré pour appliquer les méthodes
  • La rédaction du rapport est en cours avec un rendu projeté en mi-décembre 2010

Meeting

  • Présentation orales des résultats aux membres de la DPFM et discussions sur les pistes de travail potentielles

Etude prospective : Technique novatrice de détermination de la teneur en eau des végétaux

Cette étude a été réalisée avec l’aide de Florian Dumontier (vacataire). Une nouvelle technique a été envisagée et testée pour la caractérisation de la teneur en eau de la végétation.

Actions DPFM fig2
Dans ce cadre, un protocole d’essai ainsi qu’un plan d’expériences ont été mis en place. Cette étude nécessitait des prélèvements quotidiens de végétation (chênes kermès). Par ailleurs, un post-traitement des données a été développé et automatisé de façon à réduire les temps d’analyse. J’ai ensuite réalisé l’interprétation des résultats de façon à mettre en place un modèle semi-théorique actuellement en cours de validation.

Adrien Mangiavillano Ph. D
Docteur en géographie
Chef de projet

Haut de page

Entente pour la forêt Méditerranéenne - Département Essais et recherche (CEREN)

Centre Francis Arrighi
Domaine de Valabre
13120 Gardanne
+33(0) 442 608 690 Mail adress

Identifications

Veuillez saisir votre adresse email et votre mot de passe :

Chargement identification

Mot de passe oublié ?

Par mesure de sécurité, nous ne pouvons pas vous restituer votre mot de passe.
Pour obtenir un nouveau mot de passe par email, merci de bien vouloir saisir votre adresse e-mail ci-dessous :

Chargement mot de pass oublié

Changer le mot de passe

Pour changer votre mot de passe utilisateur, merci de remplir les champs ci-dessous :

Chargement mot de pass oublié